La ville de Strasbourg au cœur du projet Alvéole !

31 mai 2017

Élue 4ème ville la plus cyclable au monde en 2015, derrière Copenhague, Amsterdam et Utrecht ; Strasbourg met de nouveau le paquet pour inciter les Strasbourgeois à pédaler !

Après avoir été classée quatrième ville cyclable du monde dans le classement établi par le cabinet danois Copenhagenize en 2015, la ville de Strasbourg a été élue « maillot jaune de la petite reine » par l’Insee début 2017, grâce aux 16% des déplacements à vélo de ses actifs entre leur domicile et leur travail !

Et la « capitale » Alsacienne n’a pas fini de nous surprendre… L’agglomération accompagnée de partenaires extérieurs poursuit ses efforts pour lever les freins à la pratique du vélo. 
Après la mise en place de divers ateliers d’auto-réparation de vélos, de services de location (Vélhop) ou encore de vélos-taxis, la ville de Strasbourg compte bien continuer à inciter ses habitants à pédaler avec leur tout dernier projet : le projet ALVÉOLE !

Le projet Alvéole, qu'est-ce que c'est ?

Le projet ALVÉOLE, traduit par « Apprentissage et Local VElo pour Offrir une Liberté de mobilité Econome en énergie », a été porté par la FUB (Fédération française des usagers de la Bicyclette) et par leur partenaire technique Inventage Energie & Environnement (bureau d’étude en ingénierie et conseils).

Le programme ALVÉOLE, lauréat de l’appel à projet lancé par Ségolène Royal en 2016, consiste à accélérer la création de locaux équipés et sécurisés pour les vélos à Strasbourg ; plus précisément dans le parc locatif social d’habitat collectif existant. Aussi, ce projet permettra d’accompagner les ménages bénéficiant de ces locaux vers une mobilité autonome grâce à des vélos-écoles. 

En effet, le projet s’articule autour de deux étapes obligatoires et une optionnelle :

  • La réalisation de travaux d’installation de locaux de vélos sécurisés,
  • L’apprentissage à la mobilité à vélo auprès des vélos-écoles,
  • La sensibilisation à l’entretien et à la réparation de vélos auprès d’ateliers d’auto-réparation (étape optionnelle).

A noter également que le programme est éligible aux certificats d’économies d’énergie.

Une première convention signée !

Vélo école à strasbourg projet alveole

Vélo-école à Strasbourg dans le cadre du projet Alvéole.

La première convention a été signée le 10 mai 2017 par le bailleur social Habitation Moderne, gestionnaire de patrimoines privés pour la Ville de Strasbourg et l’Eurométropole de Strasbourg. C’est ainsi que les habitants du quartier du Neuhof vont pouvoir bénéficier de trois locaux à vélos et de séances d’apprentissage à la pratique de la bicyclette

Au total, d’ici le 31 décembre 2017, près de 150 locaux sécurisés destinés aux vélos devraient être implantés. Dans les mêmes délais, 2250 ménages en situation de précarité énergétique devraient être accompagnés !

Dans le communiqué, Virginie JACOB, Directrice Générale d’Habitation Moderne, souligne l’intérêt d’un dispositif associant la création de stationnements et l’apprentissage du vélo :

Nous espérons que le programme Alvéole sera porteur de nouvelles dynamiques pour notre territoire et qu’il y aura une appropriation plus forte du quartier par nos locataires se déplaçant à vélo ! 

L’adjoint au maire de Strasbourg, Jean-Baptiste GERNET, semble lui-aussi convaincu par le projet :

Dans les quartiers d’habitat social, nous avons constaté une part modale plus faible malgré des aménagements cyclables nombreux et une présence des associations. Le programme Alvéole répond au besoin de locaux vélos de qualité

Le projet vous intéresse ? Retrouvez plus d’informations sur http://www.fub.fr/alveole


 

Strasbourg, une ville exemplaire sur le déploiement du vélo en France

Vélorue-strasbourg-plan-velo

Vélorue au cœur de Strasbourg

Comme indiqué ci-dessus, Strasbourg, avec ses 560 kilomètres d’aménagements cyclables, est une ville qui est très impliquée dans le déploiement du vélo ! 

D’ailleurs, depuis le 12 mai dernier, la ville Alsacienne expérimente une vélorue. Située dans l’hypercentre de Strasbourg, rue de la Division Leclerc, cette rue longue de 250 m permet aux vélos de rouler au milieu de la chaussée avec les voitures… en étant PRIORITAIRES ! En effet,  guidé par des chevrons marqués au sol, le cycliste circule au centre de la chaussée, et la voiture n’a pas le droit de le doubler.

Strasbourg semble s’être inspiré de nos voisins, puisque ce concept était déjà existant en Allemagne, aux Pays-Bas et au Danemark.

Cette vélorue est encore au stade de l’expérimentation. Deux autres vélorues devraient être testées dans les mois à venir : quai Brulig et rue du Faubourg de Saverne (dans des zones du centre-ville où le trafic automobile est faible et la circulation de vélos importante).

Aussi, la municipalité devrait, dans les mois à venir, multiplier le nombre de vélos à assistance électrique disponibles ; passant d’une flotte de 50 à 150 voire 250 vélos !

Des solutions encore minimes comparées à celles de nos voisins !

Bien que la ville de Strasbourg soit impliquée dans le déploiement du vélo en son centre, ses investissements et solutions sont encore minimes si on les compare à ceux des Pays-Bas.

En effet, aux Pays-Bas, les locaux pour les vélos comptent bien plus de 20 places… Amsterdam possède encore le plus grand parking à vélo du monde ; mais plus pour longtemps !
D’ici 2018, Utrecht détrônera Amsterdam avec un parking de plus de 12 500 places (pour commencer…)

Aussi, l’apprentissage du vélo aux Pays-Bas se fait dès le plus jeune âge. Les enfants sont initiés à la pratique du vélo, à la circulation et au code de la route à l’école !