Vélo : le match France Hollande 2011

12 avril 2012

Si les ventes de vélos en France continuent à progresser en 2011 la part des vélos utilitaires (1) reste faible, à environ 9% (chiffre du CNPC). Le vélo reste avant tout en France une activité sportive ou de loisir.

32 fois plus de vélos électriques en Hollande !

On a souvent entendu dire que les Hollandais faisaient beaucoup de vélo parce que leur pays était plat.

Avec l’arrivée du vélo électrique, la hausse du prix du pétrole et les subventions offertes par de nombreuses municipalités, on pouvait donc légitimement penser que les Français n’avaient plus d’excuses pour adopter le vélo électrique pour les trajets courts (les trajets courts représentant en France la moitié des trajets faits en voiture).

Hélas le nombre des vélos électriques vendus en France reste faible avec seulement 1 vélo vendu en 2011 pour 2 000 habitants.

Aux Pays-Bas en 2011 le vélo électrique se démocratise avec 16 vélos vendus pour 1 000 habitants, soit 32 fois plus qu’en France ; il faut dire que même si le pays est plat un vent de face vaut bien une bonne côte.

L’étude du CNPC aura le mérite de nous rappeler que le vélo offre toujours en France une source d’économie importante ; si l’on se mettait dès 2012 à faire autant de vélos que les hollandais, il nous faudrait environ 20 ans pour rembourser la dette de la France.

Ou comment faire des économies à la force des mollets !

(1) vélos de ville, vélo pour le transport d’enfants ou de marchandises, vélos électriques destinés aux trajets quotidiens, …