Vélo de ville hollandais haut de gamme ou pas cher ? Faites le bon choix...

11 juillet 2014

Comment reconnaître le vrai du faux vélo de ville hollandais ? Quels sont ses caractéristiques et ses avantages par rapport à un vélo classique ? Quelle est sa durée de vie ? Son prix ? Vous saurez tout sur le vélo hollandais dans cet article.

La Hollande, pays n°1 du vélo en Europe

Pourquoi ?

Si on vous parle de vélo hollandais, on imagine souvent une jolie carte postale de la ville d’Amsterdam, des vélos noirs type 1881 classic, stationnés sur les bords de l’Amstel, des rues piétonnes et des pistes cyclables fleuries à n’en plus finir laissant place belle à la découverte d’une ville champêtre où il fait bon vivre…

Mais au delà de l’image d’Epinal, le vélo en ville est pour les hollandais depuis plus de 40 ans un remède anti-crise suite aux chocs pétroliers des années 70 et une potion magique pour prévenir toute sortes de maladies en pratiquant une activité physique quotidienne.

parking__031472600_1731_22042013

Grâce à des incitations fiscales et à des investissements continus dans les infrastructures (pistes cyclables, parkings à vélo, ..), la Hollande s’est affirmée comme le pays Européen n° 1 du vélo : 34% des déplacements de maximum 7,5 km ont été accomplis à vélo en 2007 en Hollande. Si nous en faisions autant en France depuis les chocs pétroliers, nous économiserions environ 60 milliards d’Euros par an soit sur 40 ans, plus que notre dette actuelle.

Le vélo étant en Hollande un moyen de transport utilitaire pour se rendre au travail, faire ses courses, transporter les enfants, les fabricants hollandais ont développé des produits dont les qualités sont multiples.

Les vélos hollandais souvent copiés mais jamais égalés

Un vélo hollandais se doit  :
  • d’offrir une position confortable mais aussi efficace pour bien rouler ;
  • d’être un investissement durable avec un coût d’entretien réduit ;
  • de transporter enfants, courses, cartables sur un vélo porteur
  • d’être protégé efficacement contre le vol ;
  • de ne pas salir les vêtements du cycliste ;
  • d’être conforme à la législation du pays où il est vendu ;

Le vélo hollandais est souvent copié mais rarement égalé. Il est donc important de savoir différencier le vélo hollandais original de sa copie.

A l’instar des marques automobiles allemandes, le vélo hollandais a toujours été réputé pour sa qualité. Contrairement aux vélos de type hollandais pas chers ou bas de gamme souvent fabriqués en Chine (ou Hors Union Européenne), le vrai vélo Hollandais possède des caractéristiques bien à lui.

Le confort et la performance des vélos hollandais

Une position assise droite

Sur un vélo de course, les performances sont associées à une position assise penchée qui permet un gain aérodynamique appréciable au delà de 30 km/h. Mais la tête est dans le guidon et il faut la relever pour voir la route, ce qui est vite inconfortable et non compatible avec une utilisation quotidienne.

L’objectif d’un vélo de ville hollandais n’étant pas de rouler à grande vitesse, on va rechercher les performances en réglant la selle à bonne hauteur, ce qui va permettre de bien étendre la jambe en pédalant ; on appuie ainsi mieux sur ses pédales et le sang circule mieux. On freine moins le retour veineux au niveau du creux poplité lorsque le pied est en haut si la selle est haute.

Pour se faire, il est important de choisir un cadre dont la hauteur corresponde à votre morphologie ; on trouve des vélos hollandais avec des cadres adultes de 40 à 73 cm de hauteur pour des tailles de 1,45 m à plus de 2 mètres (exemple de vélos grande taille). Il n’est pas rare qu’un vélo hollandais se décline en 5 ou 6 hauteurs de cadres standards.

Démonstration

positionassisedroitevelohollandais__094470700_1234_11072014

Pour prévenir le mal de dos, la colonne vertébrale doit conserver sa forme naturelle en forme de S. Lorsque l’on se penche en avant, on a tendance à arrondir le dos et à pincer les disques intervertébraux.

Un vélo hollandais utilitaire offre pour cette raison une position assise très droite avec un guidon en forme de U qui permet de garder les bras le long du corps.

A gauche du schéma ci-joint la position sur un vélo hollandais ;

A droite du schéma les positions assises sur des vélos de ballades, des vélos cyclotourismes ou vélos cyclosportifs.

Le pied à terre à l’arrêt

Une fois la selle bien réglée en hauteur, il est par contre difficile de poser le pied à terre en restant sur la selle.

Le vélo hollandais de ville a donc une particularité importante : le tube de selle est très incliné vers l’arrière de façon à permettre une bonne allonge de la jambe tout en posant facilement le pied à terre à l’arrêt.

Sur un vélo sportif, l’angle entre le sol et le tube de selle atteint 74° alors que sur un vélo hollandais traditionnel cet angle est de seulement de 65 °.

Vélo course
Tube de selle à 72°

Vrai vélo hollandais
Tube de selle à 65 °

Copie de vélo hollandais
Tube de selle à 70°

velo coursevrai velo hollandaisfaux velo hollandais

Des pneumatiques et un cadre en acier robustes

pneumatique__019808700_1536_21052014

Le confort d’un vélo hollandais indémodable c’est aussi :

  • Des roues de 28 » ou 700 mm de diamètre pour gommer les nids de poule. Les copies de vélos hollandais sont parfois équipés de roues de 26 » plus petites et moins confortables ;
  • Un cadre en acier et des jantes en inox. La résilience de l’acier permet contrairement à un cadre en aluminium de filtrer les vibrations et de gommer les imperfections de la chaussée ;
  • Des pneumatiques de largeur 37 à 50 mm pour amortir les chocs et pouvoir rouler sur les routes pavées ou sur les chemins.

Un investissement durable

Peu d’entretien sur un vélo hollandais

cadreacier__073376600_1243_11072014

Le vrai vélo hollandais est plus cher à l’achat que les vélos de type hollandais mais il est conçu pour durer. Le vélo hollandais exige aussi très peu d’entretien. Au fil du temps, il vous coûtera donc moins cher à l’usage.

Le cadre en acier d’un vélo indémodable hollandais est constitué de tubes d’acier manchonnés et brasés à la main à environ 800 °C (photo de gauche), tandis que la copie à bas prix est constituée d’une structure plus fragile (et moins élégantes) avec des tubes soudés à plus de 3000° C sur robot .

Pour protéger les tubes en acier de la rouille, les hollandais utilisent aujourd’hui les mêmes procédés que ceux utilisés pour prévenir la corrosion sur les voitures (préparation des tubes pour améliorer l’accroche, 3 couches de peintures). Sur les copies, la peinture peut être de mauvaise qualité et s’écailler ou se ternir rapidement dans le temps.

Le vélo hollandais exige peu de maintenance et son coût d’entretien est donc réduit par rapport à un vélo sportif.

freinmoyeuvelohollandais__091439200_1244_11072014Les freins par exemple de type tambour ou rétropédalage sont intégrés dans les moyeux et leur durée de vie est souvent égale à celle du vélo. Les copies à bas prix sont parfois équipées de freins V-Brake dont il faut changer régulièrement les patins.

La boîte de vitesses est intégrée au moyeu arrière ; le mécanisme à l’abri de l’eau et de la poussière ne subit pas les agressions que connaît un dérailleur externe.

La chaîne ne se déplace pas lors des changements de vitesses et sa durée de vie est de ce fait beaucoup plus grande. La dynamo intégrée au moyeu avant alimente un éclairage sans pile.

 

Prix de revient journalier d’un vélo hollandais

Un vélo hollandais sans assistance électrique acheté 1 000 €uros, utilisé pour parcourir 10 km par jour, à un prix de revient d’environ 5 centimes du kilomètre sur 10 ans soit 30 centimes de moins que le prix de revient moyen par kilomètre d’une voiture.

Un vélo hollandais avec assistance électrique acheté 2 000 €uros, utilisé pour parcourir 20 km par jour, à un prix de revient d’environ 7 centimes du kilomètre sur 5 ans.

Un biporteur ou un triporteur avec assistance électrique acheté 2 500 €uros, utilisé pour parcourir 20 km par jour, à un prix de revient d’environ 8 centimes du kilomètre sur 5 ans.

Vélos hollandais, oui mais à quel prix ?

Le prix d’un vélo hollandais varie selon le modèle et les accessoires choisis. Pour vous donner un ordre d’idée, voici les prix moyens d’entrée et haut de gamme des vélos hollandais Amsterdamer (liste non exhaustive) :

 

Pour des petites distances

Pour les grands rouleurs

Vélo hollandais de ville 500 €1 500 €

Vélo hollandais électrique

Vous pouvez demander une subvention auprès de votre mairie pour le financement de votre vélo électrique.

 1 600€2 000€
Biporteur 1 000 €3 000 €
Triporteur 1 400 €4 000 €
 Vélo hollandais de randonnée cyclotourisme  800 €4 000 €
 Tandem1 800 €4 000 €
 Vélo pliant500 €2 500 €

Des configurations multiples pour tout transporter

siegearriereenfant__076256500_1246_11072014Le porte-bagage arrière d’un vrai vélo hollandais est utilisé en Hollande pour transporter son conjoint assis en amazone.

Il supportera donc sans problème des sacoches, un panier ou un siège de vélo enfant.

Rallongé, il permettra d’installer de très grandes sacoches ou un siège enfant et des sacoches derrière le siège.

siegeenfantavant__076501400_1247_11072014

Pour transporter un enfant à l’avant, il convient d’avoir un guidon haut (sinon les genoux tapent dans la coque) et un cadre de vélo hollandais plus long de quelques centimètres pour s’asseoir facilement sur la selle sans que le siège ne gêne le passage.

porte_bagage_avant__013480000_1248_11072014Si vous souhaitez garder sous les yeux vos effets personnels pour éviter le vol, le porte-bagage avant fixé au cadre sera beaucoup plus stable qu’un panier qui tourne avec le guidon et il supportera des charges plus élevées (5 Kg pour un porte-bagage avant fixé au cadre contre 5 kg pour un panier).

Pour le transport d’enfant ou des charges élevées, il est préférable d’abaisser le centre de gravité et d’utiliser des vélos hollandais spéciaux avec un coffre à l’avant, ce qui se traduit en hollandais par « bakfiets » (vélo avec un coffre).

caisse_avant__biporteur__045680400_1249_11072014

Pour prévenir le vol

Des anti-vols sans faille

Les anti-vols de vélos hollandais sont classés de 1 à 4 étoiles par la fondation hollandaise ART. Pour un vélo hollandais, un antivol classé 2 étoiles (ou plus) est recommandé. La solution idéale est un anti-vol de cadre complété par une extension chaîne.

antivol__093097200_1252_11072014

Un vélo entièrement boulonné pour ne pas se le faire désosser 

Aussi, toutes les pièces d’un vélo hollandais sont boulonnées pour éviter de se le faire voler ou désosser. A titre d’anecdote, si les vélos hollandais sont aussi bien sécurisés, c’est parce qu’aux Pays-Bas, il se volerait entre 500 000 et 1 million de vélo par an.

Garder les vêtements propres

Sur les vélos hollandais, le carrossage intégral protège la chaîne et les vêtements.

Le garde-boue avant est équipé d’une bavette pour éviter les projections d’eau lorsque vous roulez dans une flaque.

Les pare-jupes évitent que les vêtements longs frottent contre la roue arrière (et que les enfants assis à l’arrière ne se prennent pas les pieds dans les rayons).

La sécurité et la législation

Un vélo hollandais vendu en France doit se conformer à la législation française qui est plus stricte que la législation hollandaise.

1. Le vélo doit être remis au client entièrement monté et réglé. Pas question donc de devoir tourner son guidon à réception ou de monter des pédales. Attention ; si vous importez un triporteur non monté, celui-ci n’est pas conforme à la réglementation et en cas d’accident avec vos enfants l’assurance pourrait ne pas fonctionner.

2. Le vélo doit être équipé d’un système de freinage sur la roue avant et d’un autre sur la roue arrière. Les hollandais se contentent d’un système de freinage sur la roue arrière par rétropédalage mais le pays est plat et les vélos roulent sur des pistes cyclables bien séparées de la route.

3. Le vélo doit être conforme au code de la route du pays pour rouler sur la voie publique. En France, il doit par exemple être livré équipé de réflecteurs orange dans les roues, ce qui là encore n’est pas une obligation aux Pays-Bas.

Vrai ou faux vélo hollandais ?

Ci dessous quelques différences entre un vélo hollandais indémodable Amsterdamer 1881 Exclusive et une copie à bas prix.

Schéma d’un vrai vélo hollandais

schema_vrai_velo_hollandais__000928400_1255_11072014

Schéma d’un faux vélo hollandais

Ce type de vélo hollandais pas cher offre certe l’avantage d’être peu coûteux mais ses finitions laissent à désirer. On pense souvent économiser de l’argent à l’achat, mais si on ajoute les frais d’entretien sur ce type de vélo, il vous en coûtera plus cher au bout de 10 ans d’utilisation au quotidien.

schema_faux_velo_hollandais__073450500_1255_11072014