Vélo et code de la route

1 septembre 2015
Pour circuler à vélo, pas besoin de passer le permis. Savez-vous pourtant que votre permis peut vous être retiré si vous roulez en état d'ivresse ? Petit rappel des règles et des sanctions.

Il n'existe pas de code de la route "spécial cycliste". Les dispositions du code de la route s'appliquent à tout "conducteur" de tout "véhicule" et donc au cycliste sur son vélo, qu'il soit classique ou électrique.

Des amendes mais pas de retraits de points

Il ne peut y avoir de retraits de points sur votre permis que pour des infractions commises avec un véhicule pour la conduire duquel un permis est exigé. Donc pas pour un vélo. Vous n’aurez donc qu’une amende si vous êtes verbalisé pour un non-respect des règles de stationnement ou si vous êtes pris en train de téléphoner en pédalant.

Les infractions commises avec un vélo peuvent être passible d’une amende allant de 11 euros à 90 euros (amende forfaitaire minorée), et jusqu’à 375 euros pour l’amende forfaitaire majorée (si vous payez au-delà de 45 jours).

Le maximum s’applique notamment au refus de priorité et à l’usage d’un téléphone tenu à la main.

Retrait de permis en cas d'infraction grave

En revanche, la suspension du permis de conduire peut être décidée par un juge, même pour une infraction commise à vélo, lorsque celle-ci est jugée grave (articles L224-1 à L224-18 du code de la route). Il s’agit essentiellement de la « mise en danger d’autrui » et de la conduite en état d’ivresse. Il existe des exemples récents de ce cas de figure.

Stationnement

Attention de ne pas stationner n’importe où. De plus en plus, en ville, sont prévus des emplacements aménagés spécialement pour les vélos : en ville, vous ne pouvez stationner que sur la chaussée et sur les emplacements désignés. Le stationnement en double file est autorisé pour les vélos.

Vous risquez la mise en fourrière en cas de stationnement gênant ou de stationnement abusif (plus de sept jours au même endroit sur la voie publique).

Les règles de circulation

Petits rappels

  • Vous n’êtes pas autorisés à rouler sur le trottoir (juste à le franchir), sauf si vous avez moins de 8 ans.
  • Vous pouvez circuler dans les zones piétonnes, sauf disposition contraire indiquée par un panneau de signalisation, à condition que vous rouliez au pas et sans gêner les piétons.
  • Les cyclistes peuvent circuler à deux de front sur la route sauf à partir de la tombée de la nuit et quand d’autres véhicules sont amenés à les doubler : en ville, restez donc en file simple.
  • L’obligation de serrer à gauche pour tourner à gauche ne s’applique pas au cycliste qui peut rester sur le côté droit de la chaussée : attention cependant si lorsque vous tournez vous coupez la trajectoire de la voiture que vous longiez.
  • En théorie, les dépassements s’effectuent sur la gauche, sauf lorsque la densité de la circulation (automobile et cycliste) en vient à établir plusieurs voies distinctes.

Le rapport aux piétons

Sachez enfin que les piétons ont, dans tous les cas, la priorité sur le vélo lorsqu’ils s’engagent dans la traversée de la chaussée ou en manifestent l’intention.