Un triporteur pour le bonheur de nos aînés !

7 janvier 2018

Au-delà de l'activité physique, le vélo peut procurer un sentiment de liberté, de bonheur et permet de favoriser l'échange. Une association danoise le prouve tous les jours depuis 2012 !

Le vélo permet de renforcer la confiance, le respect et la cohésion sociale dans notre société. Les danois l’ont bien compris avec la création de l’association « Cycling Without Age » qui veille sur nos aînés en leur donnant le droit de profiter de l’air frais et des paysages qui les entourent.

« Cycling Without Age », une idée danoise

En 2012, Ole Kassow, un cycliste passionné danois, décide de mettre ses talents au service des personnes âgées et commence à offrir des tours de triporteur gratuits aux résidents de la maison de retraite voisine.
L’occasion pour les résidents de redécouvrir leur ville, de retrouver leur liberté, de rétablir le lien entre générations et de se maintenir dans la société.

Les résidents sont alors séduits. La ville de Copenhague aussi, puisqu’elle investira dans 5 triporteurs pour permettre à l’initiative de se développer. Et le pari est réussi ! Aujourd’hui, plus de la moitié des communes au Danemark l’ont adopté ! 
Le Danemark est un pays où le vélo a le vent en poupe (voir l’article >  Copenhague, l’autre capitale du vélo ?). Dans ce contexte, rien d’étonnant à ce que cette initiative soit née dans ce pays du Nord de l’Europe.

200 antennes dans le monde...

Mais l’initiative de cette association ne séduit pas uniquement les Danois. Depuis 2015, l’Association « Cycling Without Age » est présente dans 33 pays ; ce qui représente environ 200 antennes locales à travers le monde.

En 2016, c’est Dikke Jakobsen, une jeune danoise, qui a lancé l’initiative en France, plus précisément à Capbreton. 
Une deuxième antenne a ouvert à Rezé (44) quelques mois plus tard.

Le service, proposé par des conducteurs bénévoles, est bien entendu gratuit, hormis le coût de l’adhésion à l’association (réglé par les EHPAD) qui sert à couvrir les frais d’assurance.

Mais quel vélo peut distribuer autant de bonheur ?

triporteur-rickshaw-pour-transporter-des-personnes-adultes.jpg

Triporteur Rickshaw Amsterdamer

Pour aider les personnes âgées à profiter des bienfaits du vélo, Ole Kassow a dû trouver une solution à leur mobilité réduite. Son choix s’est alors vite porté sur le triporteur Rickshaw, aussi appelé pousse-pousse.

Inspiré des « vélos taxis », ce vélo équipé d’une banquette confortable à l’avant peut transporter un à deux passagers.
Si Ole a choisi ce vélo c’est parce qu’il permet aux passagers et au conducteur de regarder dans la même direction et d’admirer le paysage ensemble, tout en discutant !

Les pneumatiques ballons dont il est dôté sont eux-aussi un gage de confort puisqu’ils jouent le rôle de véritables suspensions sur la route comme sur les chemins ; permettant ainsi de préserver les articulations des passagers et du conducteur.

En terme de sécurité, la banquette est équipée d’une ceinture ventrale permettant d’éviter aux passagers de glisser vers l’avant en cas de freinage brusque.

Le conducteur peut également profiter de l’assistance électrique dès qu’il commence à pédaler. Ce qui permet au plus grand nombre (sportifs ou non) de se lancer dans cette belle initiative lancée par « Cycling Without Age ». 

Et si le prochain c’était vous ?