Port du casque à vélo conseillé pour les enfants

24 janvier 2013

Selon l'Institut néerlandais de la consommation, chaque année 180 00 enfants de 0 à 12 ans fréquentent les services d'urgences à la suite d'un accident de vélo.

Les enfants de 4 à 6 ans les plus touchés

25% d’entre eux ont des blessures à la tête ou des lésions au cerveau, en particulier chez les enfants de 4 à 6 ans, car le casque n’est porté que par une minorité de jeunes. Il existe peu d’indications sur les facteurs qui poussent les parents à porter un casque et, donc, à influencer leurs enfants.

En 2003,l’Institut néerlandais de la consommation a mené une étude sur le port du casque chez les enfants de 4 à 8 ans.
Selon cette étude, en 2001, 22 % des parents de jeunes enfants avaient acheté un casque dans les 5 années précédentes, et 63 % d’entre eux l’avaient utilisé dans les mois précédents.

Les réponses des parents ayant acheté un casque pour leurs enfants diffèrent de celles des parents qui ne l’ont pas fait, en particulier sur la perception des avantages inhérents à l’usage du casque et du risque lié à l’activité cycliste. Ce qui est bénéfique pour l’usage effectif du casque est que les deux parents soient convaincus de la nécessité de porter le casque.

Un casque même pour les enfants passagers du vélo

La plupart du temps, le casque est acheté quand l’enfant apprend à faire du vélo (en moyenne à 4 ans). Il est rarement acheté quand les enfants sont passagers (que ce soit en siège avant ou à l’arrière). Les facteurs les plus stimulants pour le port du casque par les enfants sont une bonne relation parent-enfant et la capacité des parents de convaincre leur enfant de le porter. Les parents de jeunes enfants sont d’avantage convaincus de la nécessité du casque que ceux d’enfants plus âgés.

Les enfants de moins de 6 ans l’acceptent facilement. Les résultats indiquent que l’usage du casque diminue à l’âge de 6-8 ans. Les parents sont moins motivés pour convaincre en permanence leur enfant de porter un casque car leur perception du risque diminue au furet à mesure que leur enfant grandit et que la pression des camarades se fait plus forte.

Des campagnes de sensibilisation en faveur du port du casque

Les recommandations des experts sont de promouvoir le port du casque pour les enfants auprès des enfants eux-mêmes et pour les plus jeunes en tant que cyclistes ou passagers, auprès de leurs parents.Ces campagnes se feraient dans les écoles et grâce au circuit de vente et de location de vélos. Elles insisteraient non seulement sur l’acte d’achat mais sur la nécessité de porter le casque comme un équipement de sécurité (comme pour le ski, le patinage ou l’équitation).

Si l’enfant ou le bébé est assis dans un siège ou une remorque nous conseillons un modèle de casque enfant avec la partie arrière aplatie, pour ne pas pousser la tête de l’enfant vers l’avant.