Le vélo électrique tarde à se développer en France

11 janvier 2011

Le marché des vélos électriques en France est estimé par le journal Le Monde à 30 000 unités en 2010 et 40 000 unités en 2011 contre 24 000 unités en 2009.

France : moins de 1% des vente de vélos électriques en volume

Malgré cette forte croissance le vélo électrique représente moins d’1% des ventes de vélo en volume.

Nous restons donc loin derrière les Hollandais : aux Pays-Bas les ventes de vélos électriques atteignaient en 2009 150.000 unités, soit … 25 fois plus que la France par habitant.

Au-delà du marché du vélo électrique c’est le marché du vélo «utilitaire» (vélo ou triporteur utilisé au quotidien pour les déplacements vers son lieu de travail ou dans le cadre d’une activité professionnelle) qui peine à se développer en France. On estime que le vélo utilitaire représente en volume environ 6% du marché du vélo en France contre plus de 2/3 du marché aux Pays-Bas.

Economisez plus de 3 000 € grâce au vélo électrique

Avec les subventions offertes par de nombreuses municipalités et une offre tarifaire large, le prix ne devrait plus être un obstacle ; à raison de 10 km par jour sur 220 jours par an pendant 5 ans, un vélo électrique de qualité acheté 2 000 €,sans subvention, permet d’économiser en moyenne par rapport à une voiture de puissance 7 cv plus de  3000 €.

Au bénéfice économique du vélo s’ajoutent le bénéfice pour sa santé, la contribution écologique, ...

Des pistes cyclables encore peu développées en France

Reste comme explication les infrastructures vélos qui peinent à se développer eu égard aux investissements importants qu’elles nécessitent, et qui sont pourtant indispensables pour la sécurité du cycliste.

A titre d’exemple on trouve en Hollande :

  • des pistes cyclables dans les ronds points avec la priorité aux vélos et non aux voitures ; appuyer sur la pédale d’accélérateur d’une voiture demande pourtant moins d’énergie que d’appuyer sur la pédale d’un vélo.

A quand le plan « Vélo » ?