Handicap et pratique du vélo, former le bon tandem

7 avril 2014

Il existe à ce jour différents types de tandems pour personnes handicapées qui se distinguent selon le type de handicap (malvoyant, handicapés moteurs, personnes atteintes d'une paralysée cérébrale...).

Parce que l’accessibilité fait partie de nos préoccupations majeures, elle s’inscrit pleinement dans notre démarche d’entraide et de « vélo pour tous« . 

Le vélo adapté répond donc aux enjeux pratiques, sportifs et thérapeutiques d’une situation de handicap, qu’elle soit chez l’adulte ou l’enfant.

Pourquoi le tandem est adapté aux personnes handicapées ?

Pour les personnes malvoyantes, le tandem est par exemple parfaitement adapté pour la pratique du vélo à deux en toute sécurité : vélo homme ou vélo femme, tandem mixte..

Pour les personnes en situation de handicap et leurs accompagnateurs, le tandem est composé de 2 places assises, une à l’avant et l’autre à l’arrière. Le réglage de la hauteur des selles est un élément important dans la pratique du vélo à deux.

Il existe des tandems pour les personnes de petites tailles (moins de 1,55m)qui souhaitent rester le capitaine du vélo.

Sachez aussi qu’il n’est pas obligatoire de placer le capitaine à l’avant du tandem.

Dans le cas d’enfants ou d’adolescents autistes, trisomiques ou visuellement déficients, il est par exemple recommandé de placer l’enfant à l’avant.

L’enfant est ainsi visible à tout moment par le capitaine et cela n’empêchera pas d’avoir une vision dégagée à l’avant.
La communication entre le capitaine et l’enfant est donc facilité.

Les différents types de vélos adaptés

Le tandem

De nombreux tandems sont utilisés pour des handicaps visuels. Aucune adaptation spécifique n’est en principe nécessaire si les 2 tandemistes sont des adultes.

Il existe aussi des tandems pour des enfants jusqu’à 9 ans et pour des adolescents ou adultes à partir de 9 ans. Ces tandems ou tandems tricycles, spécialement adaptés au handicap sont disponibles avec ou sans assistance électrique.

velo_tandem_enfant_devant_taille_m__060287700_1714_04042014

Le tricycle

Il existe aussi des tandems en version 3 roues en cas de problème d’équilibre important. Selon les handicaps, différentes adaptations sont possibles : pédales avec sangles de maintien, dossier et ceinture, manivelles articulées si l’amplitude de mouvement est limitée…

tandem_tricycle_electrique_350__042916900_1716_04042014

Le tricycle pour transporter un fauteuil roulant

Si vous souhaitez transporter un fauteuil roulant à vélo, c’est également possible. Ce tricycle peut accueillir des fauteuils ayant une largeur jusqu’à 67 cm et supporte une charge totale jusqu’à 250 Kg. Les 3 vitesses intégrées au moyeu arrière se passent à l’aide d’une poignée pivotante. La plus petite vitesse peut être passée à l’arrêt pour redémarrer facilement. La chaîne ne se déplace pas et ne risque donc pas de dérailler.

velotransportfauteuilroulant2__005488500_1733_04042014

Il est aussi possible de créer un tandem tricycle en attelant 2 tricycles entre eux :

tandemtricycle__007454400_1722_04042014

Et des accessoires pratiques…

Certains accessoires sont indispensables pour améliorer la position sur le vélo et ainsi éviter le mal de dos. Tous les vélos hollandais Amsterdamer adaptés aux personnes handicapées intègrent à minima :

  • une selle brooks à double ressort maintenant le dos parfaitement droit ;

  • un stabilisateur pour pallier aux problèmes d’équilibre ;

  • un guidon large et facile à diriger. Le guidon peut-être relié ou non au passager handicapé sur le tandem.

Combien coûte un vélo adapté et comment le financer ?

Pour un modèle de tandem en entrée de gamme, il faut compter environ 1 800 €. Le prix dépendra aussi des options choisies. Globalement, les prix moyens peuvent varier de 1 800 € à plus de 3 000 € pour un vélo haut de gamme qui permettra de transporter un fauteuil roulant par exemple.

Pour financer ce type d’investissement, sachez qu’il existe aujourd’hui des aides au financement d’un vélo adapté :

  • Aides de la sécurité sociale : la prise en charge est assurée pour les personnes qui disposent d’une prescription médicale et qui du fait d’une déficience motrice ont une autonomie de marche réduite. Aussi, le tricycle doit être reconnu comme conforme par le CERAH pour bénéficier de l’aide de la sécurité sociale.

  • Prestation de compensation du handicap via la MDPH  : il s’agit d’une aide destinée à financer les besoins liés à la perte d’autonomie des personnes handicapées. Cette prestation de compensation du handicap (PCH) permet de financer un vélo lorsqu’il a pour fonction de compenser le handicap. Si la personne n’est pas éligible à la PCH, elle peut faire une demande d’aide au fonds de compensation de la MDPH.

  • Subventions des villes pour l’achat d’un vélo électrique : de nombreuses villes accordent aujourd’hui des aidespour tout achat d’un vélo à assistance électrique. Pour en savoir plus sur les aides attribuées à l’achat d’un vélo adapté dans votre ville, renseignez-vous auprès de votre mairie qui vous orientera plus précisément sur les démarches à suivre.

A découvrir aussi...

accescycle__045369200_1726_04042014Le projet AccesCycle

Le projet AccesCycle du CEREMH (Centre de ressources d’Innovation Mobilité Handicap) a pour objectif de promouvoir l’utilisation des vélos adaptés en tant qu’aides à la mobilité. Pour ce faire plusieurs actions sont mises en place :

  • Conseils pratiques sur les différents types de vélos adaptés aux handicapés ;

  • Informations sur les aides au financement ;

  • Essais de vélos adaptés ;

  • Evénements autour du vélo adapté ;

  • Formations ;

  • Conseils aux collectivités pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite ;

  • Conseils aux industriels quant-aux innovations à apporter en faveur de la mobilité des personnes handicapées.

Liens utiles