En Hollande, on va aussi à l'école en vélo

20 mai 2015

Près de la moitié des petits Hollandais scolarisés en école primaire viennent ou quittent leur école à vélo. Pistes cyclables, parking à vélo surveillés, les pouvoirs publics font des aménagements autour des écoles une priorité.

A vélo, seuls ou accompagnés

Avec ou sans accompagnement, 49 % des élèves de l’enseignement primaire en Hollande utilisent le vélo sur les trajets entre l’école et la maison, seulement 14 % sont en voiture, essentiellement les enfants habitant loin de l’école. Le reste se partage entre les marcheurs et ceux qui utilisent les transports en communs, dans les grandes villes surtout pour ces derniers.

Quand ils grandissent, dans l’enseignement secondaire, la part du vélo dans ces déplacements augmente encore. Les futurs vélotafeurs sont ainsi habitués dès le plus jeune âge à utiliser la bicyclette au quotidien !

Rendre les écoles plus accessibles

Le Ministère de la mobilité néerlandais notait dans son rapport de 2009 sur la pratique du vélo que de nombreuses écoles sont implantées dans des rues étroites avec peu d’aires de stationnement. L’objectif de réduction de l’utilisation de la voiture s’est imposé aussi pour réduire les nuisances et les problèmes de stationnement.

Des villes qui se bougent

Les communes se sont saisies du problème, en proposant des aménagements à proximité des établissements scolaires.

A la Haye (445 000 habitants), des changements de comportement ont été notés lorsque la municipalité a décidé d’investir dans des râteliers surveillés dans les écoles secondaires, prenant exemple sur ce qui se faisait dans la ville de Groningue. L’infrastructure est payée par la municipalité, mais les charges du personnel dédié, engagé vie une organisation spécialisée, Biesieklette, sont supportées par l’école : un véritable partenariat entre acteurs locaux au service de la pratique du vélo !

biesieklette__053860800_1423_20052015

Dans la ville de Delft (95 000 habitants), c’est sur la sécurité que la municipalité a mis l’accent. Le projet devant permettre l’autonomie des enfants dans leurs trajets vers l’école mais aussi vers les centres de sports et de loisirs et toute activité extrascolaire a réuni les services municipaux, les écoles, la police, les organisations de sécurité routière et les parents.

Les réalisations ont été nombreuses : itinéraires sécurisés équipés d’animations ludiques et de sécurité routière, enseignement du code de la route, sécurisation des abords des écoles, et là encore, parkings pour vélos.

Dans ces deux exemples, on constate que le « tous ensemble » porte ses fruits, pour permettre à ces enfants d’adopter un mode de déplacement qui a des impacts positif autant sur la planète que sur le bien-être.

Faire du vélo pour être plus performant à l'école !

Mieux encore : aller à l’école à pied ou à vélo a pour effet une plus grande capacité de concentration des enfants à l’école. C’est au Danemark, autre pays du vélo, qu’une étude de 2012 l’a démontré. Après l’examen des habitudes de 25 000 élèves âgés de 5 à 19 ans, il apparaît que l’exercice physique effectué pour se rendre par ses propres moyens à l’école agit positivement sur la faculté de se concentrer pendant les quatre heures qui suivent.

Amsterdamer 1881 Kid 20" avec sacoche-sac à dos US army

Amsterdamer 1881 Kid 20″ avec sacoche-sac à dos US army

Par ailleurs, par rapport aux enfants transportés en voiture, ils acquièrent une meilleure appréhension de la géographie de leur lieu de vie et une meilleure connaissance de leur environnement.

Faire du vélo pour mieux réussir à l’école, voilà une nouvelle source de motivation ! Notez que ces effets bénéfiques existent encore à l’âge adulte…

> Retrouvez tous nos vélos enfants de 2 à 8 ans