Déplacements à vélo : Amsterdam versus Copenhague

14 août 2017

Véritables exemples pour leurs politiques en faveur des déplacements à vélo, découvrez le match Amsterdam - Copenhague réalisé par Amsterdamer !  

Amsterdamer s’est rendu sur place pour comparer la place du vélo dans les villes d’Amsterdam et de Copenhague.
Et si Amsterdam est en tête en ce qui concerne la pratique du vélo, Copenhague a de sérieux atouts pour passer devant d’ici quelques années.

Un petit peu d'histoire...

Playmobile-a-veloÀ Amsterdam comme à Copenhague, le développement d’une politique vélo naît dans les années 60, alors que les voitures ont envahi les centre-villes.

Les motivations sont diverses et nombreuses : fluidifier la circulation, améliorer la santé, réduire les coûts et l’impact de la crise pétrolière ou réduire le nombre d’accidents (3.000 morts à Amsterdam en 1971).
Les plans vélos ont permis à la petite reine de se réapproprier les centres-villes au détriment des voitures. 

D’ailleurs, des plans ambitieux pour les années à venir vont contribuer à augmenter de façon significative la part du vélo dans les déplacements partout en Europe…

Round 1 - Les infrastructures dédiées aux vélos

    • Les parkings à vélo

Pour atteindre le centre ville, nombreux Danois et Hollandais associent le vélo et le train ; on va jusqu’à la gare de départ avec un premier vélo et un second vélo est parqué à la gare d’arrivée. Il est fondamental pour que le système fonctionne d’avoir un grand nombre de places de parking à vélo à proximité immédiate de la gare.

Autour de la gare centrale d’Amsterdam, 10.000 vélos en moyenne sont parqués. Et, la capacité va être augmentée dans les années à venir pour atteindre 17.000 places.

A Copenhague, il y a seulement 1.000 places de vélo (chiffre de 2015) autour de la gare de Copenhague ; mais, un plan prévoit d’augmenter la capacité à 7.550 places.

Amsterdam a donc une belle longueur d’avance ! 

Parking-a-velo-amsterdam-vs-copenhague-2017

+ 1 pour Amsterdam !

    • Les pistes cyclables

Elles sont indispensables pour permettre le développement du vélo.
Pour la sécurité, le réseau doit être continu et séparé de la route aussi souvent que possible, ce qui est le cas à Amsterdam comme à Copenhague.

Si le nombre de km de pistes cyclables est similaire nous donnons l’avantage à Copenhague pour les pistes cyclables. En effet, les pistes cyclables sont plus larges à Copenhague qu’à Amsterdam (jusqu’à 2,5 m de large) et permettent donc aux triporteurs de circuler aisément, aux vélos de se doubler et à 2 cyclistes de converser en roulant côte à côte.

Piste-cyclable-velo-amsterdam-vs-copenhague

+ 1 pour Copenhague !

Round 2 - Les vélos en libre-service

Vous pouvez louer très simplement des vélos électriques à Copenhague équipé d’un support pour siège enfant arrière GMG Yepp, d’un GPS et d’un porte-bagage avant très pratique.
Le moteur dans la roue avant assure une très bonne tenue de route au vélo et permet d’avoir une boîte de vitesses dans le moyeu arrière (pas de risque de dérailler). L’enjambement très bas est sécurisant lorsque l’on s’arrête, surtout si l’on a un siège enfant installé sur le vélo.

La forme du cadre est compatible avec les transmissions par courroie (pas de chaîne donc moins d’entretien, plus de silence).

À Amsterdam, vous ne trouverez pas de vélos en libre service mais de très nombreux loueurs de vélos (29 sociétés de locations).

velo-en-libre-service-amsterdam-vs-copenhague

+ 1 pour Copenhague !

Round 3 - Transport des enfants

À Amsterdam, les triporteurs n’ont été autorisés à circuler sur les pistes cyclables qu’à partir des années 90. Du coup, le biporteur (vélo cargo avec une caisse en bois et deux roues), traditionnellement utilisé par les professionnels, a été décliné en version familiale pour emmener les enfants à l’école.

Les Danois, qui ont opté pour des pistes cyclables larges, utilisent principalement des triporteurs Danois de marque Nihola et Christiania (le triporteur Nihola a des roues directrices et est présent au musée du design). Le fabricant de biporteur Danois Larry vs Harry est plus connu sous la marque Bullit. A titre indicatif, 26% des familles à Copenhague avec au moins 2 enfants possèdent un biporteur ou un triporteur.

velo-famille-copenhague-vs-amsterdam

+ 1 pour Copenhague !

Round 4 - Vol de vélo

Ce qui frappe à Copenhague lorsque l’on vient d’Amsterdam est l’absence d’antivols pour accrocher les vélos à du mobilier urbain ; un simple fer à cheval bloque la roue arrière et empêche de rouler les vélos.

À Amsterdam, la chaîne à gros maillons en acier cémenté, qui permet d’accrocher le vélo à un banc ou un lampadaire, est la règle.

50 à 80.000 vélos sont reportés volés chaque année à Amsterdam malgré ces précautions (50.000 selon la police et 80.000 selon les syndicats de cyclistes).
12 à 15000 vélos sont repêchés dans les canaux chaque année.

vol-velo-amsterdam-vs-copenhague

+ 1 pour Copenhague !

En conclusion...

Amsterdam est considérée comme la capitale de la petite reine avec plus d’un million de vélos et une moyenne de 2 millions de km parcourus à vélo chaque jour.

Toutefois, Copenhague revient au galop… En effet, pour environ 250 000 habitants de moins, la capitale danoise compte 560 000 vélos dont 266 000 utilisés quotidiennement. Dans cette ville où 41% des déplacements se font à vélo (48% pour Amsterdam), 1,27 millions de km sont parcourus à bicyclette chaque jour.

Et, pour que le vélo remporte ce franc succès, les deux villes ont mis en place des investissements conséquents : pour Amsterdam, près de 134 millions d’euros ont été investis ces dernières années, contre 120 000 millions pour Copenhague d’ici 2019.

Alors, la capitale danoise ne serait-elle pas en phase de détrôner celle qui est aujourd’hui la capitale de la petite reine ?