Comment économiser 64 milliards d'€ avec un super à 2 € ?

28 février 2012

Le PDG de TOTAL avait marqué les esprits en déclarant qu'il était "inéluctable" que le super grimpe à 2 euros le litre. Et l'actualité lui donne malheureusement, ou heureusement, raison.

Quelles économies au quotidien ?

Alors que nous nous approchons de ce seuil nous avons ressorti la calculette pour tenter d’évaluer les économies que nous pourrions faire en roulant plus souvent à vélo.

A titre d’exemple une famille qui utilise un biporteur électrique pour remplacer la deuxième voiture (vous pouvez transporter 3 enfants et les courses avec un tel engin) et qui parcoure en moyenne 16 km par jour va pouvoir économiser, avec un litre de super à 2 euros, environ 7 000 €uros sur 5 ans.

Privilégier le vélo en ville pour éviter 300 milliards de km en voiture

La circulation en ville représente la moitié des kilomètres parcourus en France soit environ 300 milliards de km pour des trajets courts ou très courts (50% des trajets en ville sont inférieurs à 3 km, 15% sont inférieurs à 500m).  Il serait donc envisageable de laisser plus souvent la voiture au garage pour faire 1/3 de nos déplacements à vélo.

Si l’on parvenait à faire 1/3 de nos déplacements à vélo nous économiserions en France, sur la base d’un litre de super à 2 euros,  64 milliards d’Euros par an (1). Ce calcul est basé sur les chiffres INSEE publiés ces dernières années ( 598 voitures pour 1 000 habitants x 14 000 km/an en moyenne par voiture X prix de revient kilométrique 0,35 cts (2) / km x 1/3).

Les pistes pour développer la pratique du vélo ne manquent pas

En s’inspirant simplement de ce que font nos voisins :

  • Réduisons la TVA sur les vélos à 8% ( Suisse )
  • Développons les infrastructures : construisons des rond-points où les vélos soient prioritaires et de grands parking à vélo aux abords des gares ( Pays-Bas)
  • Ayons une fiscalité attractive (déductions des frais kilométriques parcourus à vélo comme aux Pays-Bas)
  • Etendons à la nation le principe de la subvention pour l’achat d’un vélo électrique (Paris et quelques autres villes )
  • Encourageons le développement des vélo-taxis ( parfois bannis des villes sous la pression des taxi-diesels)
  • Etc

Et les économies d'énergie ?

Pour ceux que le réchauffement climatique inquiètent  1/3 de nos déplacement à vélo en France c’est aussi 26 milliards de tonnes de CO2 en moins dans l’atmosphère.

Pour ceux que les emplois perdus dans l’industrie automobile inquiètent ne serait il pas temps de re-développer l’industrie du cycle en France, à l’instar de ce que fait l’Allemagne, où l’on trouve des fabricants de cadre, de boîtes de vitesses, de freins, de porte-bagages, de garde-boues, …. et non pas de simples assembleurs.

(1) en réalité seulement environ 60 Millards d’Euros si l’on soustrait les taxes perçues par l’état sur le litre à 2 euros et les 1% de déplacement déjà fait à vélo en France.

(2) à 2 Euros par litre le coût au kilomètre d’une voiture qui consomme 7 litres augmente de 7 ct par rapport à un prix de l’essence à 1 euro le litre.
Le coût moyen d’une voiture étant de 28 cts / km selon une étude INSEE de 2007 il passerait donc à environ 35 cts / km.

Les calculs indiqués ci dessus ont été fait à partir de données trouvées sur Internet.
Si ces chiffres vous paraissent foncièrement erronés n’hésitez pas à nous le signaler.