Vélo de ville post 60's

Dans les années 60 le projet vélo blanc né à Amsterdam dans le but de supprimer la circulation automobile et, par conséquent les embouteillages.
Ce mouvement urbain marque aussi le renouveau du vélo de ville hollandais.
L'asphalte a remplacé les pavés dans les nouveaux quartiers et les pneumatiques s'affinent pour alléger le vélo.
Pour faire face à la recrudescences des vols le vélo hollandais est obligatoirement équipé de série d'un antivol de cadre, qui devra être complété par une chaîne pour accrocher le vélo à du mobilier urbain.
Le mélange de cultures différentes ( 175 nationalités différentes) signifie aussi qu'il faut des vélos adaptés à des populations de plus petites tailles ( les hollandais sont le peuple le plus grand d'Europe) ; on voit des cadres de 53, 49 puis 45 cm à côté de cadre traditionnels de hauteur 57 à 73 cm.

Dans les années 2000 les phares à led permettent enfin aux vélos d'être visible de jour à plusieurs centaines de mètres par les voitures. Leur faible consommation permet d'utiliser, en ville, des éclairages à piles plus légers que les éclairages sur dynamo moyeu.