Guide d'achat du vélo électrique

Qu'est ce qui explique le succès récent du vélo électrique?

Symbols of the chainLe vélo électrique hollandais a 80 ans en 2016 (EMI/Philips de 1936-38), mais le développement de ses ventes date d'il y a moins de 10 ans. Pourquoi un tel retard à l'allumage ?

Les batteries au plomb étaient lourdes et leur autonomie étaient limitées. C'est l'arrivée de batteries Lithium-Ion légères qui a permis la commercialisation de vélos hollandais léger à assistance électrique permettant de faciliter le pédalage. Un moteur de 250 watts permet à un cycliste, jeune ou vieux, sportif ou sédentaire, de faire plusieurs dizaines de kilomètres par jour sans tremper la chemise, à une moyenne de 15 à 25 km/h. Grâce à l'assistance électrique il est désormais possible de bénéficier du confort et de l'ergonomie légendaire des vélos du plat pays hollandais partout en France.

Les trajets courts (moins de 7,5 km) représentent environ la moitié des kilomètres parcourus en voiture, les vitesses moyennes étant basses en milieu urbain, les kilomètres parcourus en voiture ayant un prix de revient élevé, les places de parking étant difficiles à trouver en ville etc... le vélo électrique est devenu une véritable alternative à la voiture. Il permet de gagner du temps, de l'argent et de pratiquer une activité physique quotidienne.

Les hollandais, qui habitent un pays plat  mais venteux, ne s'y sont pas trompés. Le vélo électrique s'y développe depuis trente ans déjà et représente aujourd'hui plus de la moitié des ventes de vélos en valeur.

Les français l'ont bien compris avec des ventes de vélos électriques qui dépassent le seuil des 100.000 unités en 2015 : les français restent cependant loin derrière les hollandais avec plus de 160.000 vélos électriques achetés en 2013 pour une population 4 fois plus petite (soit un rapport de 1 à 11).

Un vélo électrique, comment ça marche ?

Lexique vélo électrique

Un vélo électrique est avant tout un vélo
. Les premières questions auxquelles il vous faudra répondre sont en fait les mêmes que celles que vous vous poseriez pour un vélo hollandais classique : que vais-je transporter  ? avec quel type de vêtement vais-je rouler ? par quel temps ? de jour ou de nuit ? est ce que le risque de me faire voler mon vélo est important ? vais-je séjourner en bord de mer ?

Quel vélo électrique choisir ?

Un vélo électrique est avant tout un vélo. Les premières questions auxquelles il vous faudra répondre sont en fait les mêmes que celles que vous vous poseriez pour un vélo hollandais classique : que vais-je transporter  ? avec quel type de vêtement vais-je rouler ? par quel temps ? de jour ou de nuit ? est ce que le risque de me faire voler mon vélo est important ? vais-je séjourner en bord de mer ?Etc.

Pour répondre à ces questions nous vous invitons à consulter le guide d'achat du vélo hollandais.
Une fois que vous aurez répondu à ces questions parfois complexes, il ne reste plus que quelques questions finalement simples à se poser en ce qui concerne l'assistance.

Quel changement de vitesse ?

Et si vous tombiez en panne de batterie ? Lorsque vous essayez un vélo électrique testez le dans un premier temps sans l'assistance électrique pour vous assurez qu'en cas de panne de batterie vous pouvez quand même monter une côte.

Choisissez le changement de vitesses de votre vélo comme si celui-ci n'était pas équipé d'une assistance électrique ; pour un relief plat choisissez un vélo avec une boite automatique à 2 vitesses ou une boite Nexus à 3 vitesses, pour un relief vallonné sélectionnez un vélo avec 7 vitesses minimum et pour un relief escarpé un système Dual Drive à 27 vitesses ou une boite Rohloff.

En ville, la boîte de vitesses s'impose car elle permet à chaque arrêt de repasser la première pour redémarrer facilement et rapidement. En plus avec une boite de vitesses l'entretien est réduit, la chaîne ne déraille pas et les vêtements restent propre si vous opter pour un vélo avec un carrossage de chaîne intégral.

Moyeu Rohloff 301Pour une utilisation sportive, les dérailleurs permettent de changer plus vite de rapport, même en appuyant fort sur les pédales.

Pour une utilisation cyclotourisme ou ville la boîte Rohloff ou le système Dual Drive offrent une plage de vitesses équivalente à celle de dérailleurs 30 vitesses plus l'ergonomie des boîtes de vitesses classiques (passage de la première à l'arrêt, ..) . 

Notre conseil si le traffic est chargé sur votre trajet : optez pour un système simple à utiliser et qui vous permettra de rester concentré sur la route. Les boites de vitesses automatique Sram à 2 rapports ou Nu Vinci Harmony sont toutes les 2 à la fois simples et fiables. 

Moteur dans la roue avant, dans la roue arrière ou au niveau du pédalier ?

Nous conseillons dans 90% des cas un vélo électrique avec un moteur réducté dans la roue avant. Cette solution légère et discrète permet d'avoir une boîte de vitesses dans la roue arrière, elle augmente la durée de vie de la transmission (chaîne, plateau, pignon, boite ou dérailleur) qui se trouve moins sollicité, permet de mieux équilibrer les charges et réduit les risques de perte d'adhérence de la roue arrière sur route glissante. Si les moteurs qui équipaient les premiers vélos électriques avait un couple un peu faible (environ 20 Nm) ils sont aujourd'hui suffisament puissants ( 30 à 50 Nm) pour monter des côtes raides.  

Si le moteur est dans la roue arrière, il est associé à un dérailleur extérieur, et non à une boîte de vitesses. Hors une boîte de vitesse présente par rapport au dérailleur de nombreux avantages dont il serait dommage de se priver au quotidien : passage de la plus petite vitesse à l'arrêt, chaîne tendue pour ne pas dérailler, vêtements protégés par un carrossage intégral, entretien réduit, etc. Le moteur dans la roue arrière est intéressant pour une utilisation sur voie privée sur un VTT par exemple pour passer plus de puissance que les 250 watts autorisés sur voie publique, ou sur un triporteur.

Si le moteur est au niveau du boîtier de pédalier, il peut être associé à un dérailleur ou à une boîte de vitesses. Comme il entraîne la chaîne, il bénéficie de la démultiplication de la boîte de vitesses ou du dérailleur.
Si cette motorisation est bien adaptée à la montagne. Il faut néanmoins être conscients de certains de ses inconvénients sur le long terme : 

  • 1. les forces combinées du moteur et du cycliste exerce des tensions importantes sur la transmission. La chaîne lorsqu'elle s'use s'allonge, creusant les dents du plateau et du pignon. Cette usure est plus rapide avec un moteur pédalier, d'où des entretiens plus fréquents 
  • 2. le moteur doit être coupé lors du changement de vitesses pour ne pas endommager le dérailleur ou la boite, d'où parfois des petits à-coups à l'usage
  • 3. sur une chaussée glissante dans un rond point n'appuyez pas trop fort sur les pédales ou vous risqueriez de perdre l'adhérence au niveau de la roue arrière et de chuter
  • 4. le cadre est spécifique et vous ne pouvez pas convertir votre vélo électrique en vélo classique ( nous avons des clients qui utilisent leur vélo électrique pour aller au travail tout au long de l'année et qui retire l'assistance électrique en vacances pour faire du sport)

Quelle batterie ?

Technologie des batteries

Aujourd'hui les batteries utilisées sur les vélos électriques sont de type Lithium. Les batteries Lithium Ion offrent un rapport poids-puissance adapté au vélo électrique et une grande longévité si vous en prenez soin. De bonne facture et bien entretenues, elles ont une durée de vie de 5 à 10 ans ou de 25 000 km pour une autonomie moyenne par cycle complet de décharge de 50 km, soit un coût de l'ordre de 2 à 3 centimes au kilomètre. 
Attention cependant : la durée des accumulateurs au Lithium contenuent dans la batterie peut varier considérablement. Prenez des batteries avec des accumulateurs de marques reconnues comme Panasonic, LG ou Samsung.

Quelle capacité pour quelle autonomie ?

Batterie vélo électriqueOn peut calculer l'autonomie théorique d'un vélo en appliquant le principe suivant : vous montez une côte à 25 km/h jusqu'à vider la batterie et vous la redescendez ensuite sans pédaler.

Une batterie de 417 Wh associée à un moteur qui consomme en moyenne 180 Watts vous offre alors une autonomie de 115 km soit 2h20 fois 25 Km/h fois 2.

La batterie de 36 Volts associée à un moteur de 250 Watts offre selon un calcul similaire une autonomie de 70 km.

L'autonomie réelle varie en réalité de façon importante en fonction de nombreux critères comme par exemple :  

  • La charge sur le vélo
  • En ville, les démarrages fréquents consomment beaucoup d'énergie et font chuter l'autonomie ;
  • Si vous réglez votre assistance pour que le moteur se coupe dés que vous avez atteint 15 km/h l'autonomie va augmenter considérablement ;
  • Si vous appuyez bien sur les pédales dans les montées le moteur chauffe moins et l'autonomie augmente ;
  • Une assistance proportionnelle, avec un démarrage en douceur, consommera moins d'énergie.

En hiver, la batterie du vélo doit être amovible pour être stockée au sec à une température d'environ 15  °C. Si la batterie est stockée à une température avoisinant les 0°C ou dépassant les 30°C , elle risque d'être endommagée et son autonomie est fortement réduite.

Les progrès réalisés ces dernières années ont permis d'augmenter la capacité des batteries sans changer leur taille ; un boîtier qui contenait il y a 5 ans une batterie de 250 Wh peut contenir aujourd'hui une batterie de plus de 500 Wh de capacité.

Quid des moteurs qui rechargent les batteries en freinant ?

Il existe des moteurs qui deviennent générateurs et permettent de recharger les batteries en freinant. Le gain en terme d'autonomie en pratique est assez faible (quelques %) et il peut y avoir un impact négatif sur la durée de vie des batteries lié au biberonnage (succession de recharges partielles).

Si vous optez pour un système de ce type, vérifiez bien le poids du moteur, qui peut-être important, et assurez vous que si vous tombez en panne de batterie le moteur ne vous freine pas.

Capteur de couple ou de pédalage ?

Le capteur de couple mesure l'effort que vous produisez sur les pédales et module la puissance de l'assistanceAttention aux faux capteurs de couple qui détectent simplement que vous avez posé votre pied sur la pédale et qui donnent instantanément la pleine puissance au moteur ; vous démarrez brutalement et vous consommez énormément. 

Le capteur de pédalage proportionnel mesure la cadence de pédalage. La vitesse du moteur est alors modulable en fonction de votre cadence de pédalage ; vous démarrez doucement, le moteur démarre doucement. Attention cependant à vérifier que le moteur se met en route rapidement après que vous ayez démarré ; sur le plus petit rapport un demi-tour de pédale doit permettre à l'assistance de se déclencher, ce qui permet de faire des démarrages en côte sans forcer. 

En pratique ces deux systèmes fonctionnent bien ... s'ils sont bien conçus. L'avantage du capteur de pédalage est qu'il vous encourage à passer vos vitesses comme sur un vélo classique car lorsque vous rétrogradez le moteur vous aide d'avantage.

Combien coûte un vélo électrique ?

Le prix d'un vélo avec assistance électrique est composé du prix du vélo d'une part et du prix de l'assistance d'autre part.

Hausse des prix

Pour un vélo électrique de loisirs

Pour un vélo pliant ou basique pour les loisirs de bonne facture avec un dérailleur compter environ 350 € TTC.

Pour une assistance électrique avec une batterie de 300 Wh compter environ 650 € TTC. Soit un prix total pour un vélo à assistance électrique premier prix d'environ 1000 € TTC.

Paradoxalement le prix de revient pour 400 km parcouru par an pendant 5 ans est élevé,  de l'ordre de 50 centimes d'euro par kilomètre, soit plus élevé qu'une voiture 

Pour un usage quotidien en ville et en ballade

Pour un vélo hollandais destiné à un usage quotidien ville et ballade compter entre 600 et 1000 € TTC plus 1100 € pour une assistance électrique avec une batterie de 340 Wh, soit un investissement total à partir de 1700 € TTC.

Le prix de revient du kilomètre pour 15 km parcourus par jour sur 5 ans pour un vélo acheté 2000 € TT est inférieur à 10 centimes d'euro par kilomètre avec l'entretien. Cela représente une économie importante par rapport à une voiture dont le prix de revient au kilomètre est d'environ 45 cts d'euros .

Pour un vélo de cyclotourisme électrique

Pour un vélo de cyclotourisme avec une boîte Rohloff et une assistance électrique avec une batterie de 600 Wh compter un investissement de l'ordre de 4 000 € TTC .

Le prix de revient est d'environ 10 centimes d'Euro du kilomètre pour 50 000 kilomètres parcourus en 5 ans.

Pour résumer

Choisissez votre vélo électrique en fonction du nombre de kilomètres à parcourir et de l'usage que vous souhaitez en faire. Investir dans un vélo dont la qualité est adaptée à l'usage vous coûtera en final moins cher que d'acheter un vélo qui demandera un entretien important. Le retour sur investissement dans le cadre d'un usage quotidien est rapide ; en outre certaines municipalités peuvent financer tout ou une partie de votre vélo électrique.

La réglementation Européenne en matière de vélo électrique

En Europe ( hors Suisse) un vélo à assistance électrique ne doit plus être assisté par le moteur au delà 25 km/heure, le moteur ne doit pas consommer plus de 250 Watts et il ne peut être mis en marche, à une vitesse de plus de 6 km/h, que si vous pédaler. Il existe des vélos assistés jusqu'à 45 km/h mais ils sont alors considérés comme des scooters et dans ce cas sont assujetis à immatriculations , assurance et port du casque.

Si vous achetez un vélo à assistance électrique, le vendeur doit pouvoir vous fournir un certificat qui garantit que vous possédez bien un vélo et non un cyclomoteur.

Service après vente

Un vélo électrique reste un mode de déplacement, donc un investissement. Vous devez exiger un minimum de services après vente en cas de conseils, pannes ou autres assistances. Pour ces raisons, nous vous conseillons de choisir une grande marque comme Amsterdamer ayant plusieurs années d'expérience en la matière.

Le meilleur du vélo électrique hollandais proposé par Amsterdamer

Le magazine Néerlandais elektrischefietsen.com a réalisé un test sur 23 vélos dans la gamme de prix 2 500 € / 3 500 €.Le modèle ayant obtenu le meilleur score (9,5/10) est le vélo électrique MC Legend-E. Léger, confortable et vif, conçu pour parcourir de grandes distances, le MC Legend-E a été élu meilleur vélo électrique de l'année 2014 aux Pays-Bas.

Amsterdamer est la seule société française à proposer les vélos Multicycle en France et ce depuis sa création.

Choisir son vélo électrique

Quels modèles de vélos électriques hollandais choisir ?

Consultez dès maintenant le guide complet Amsterdamer avec plus de 30 modèles de vélos électriques toutes gammes confondues : vélo hollandais classique, biporteur ou triporteur électrique. N'hésitez pas à contacter notre service clients pour tous renseignements.

Un vélo électrique reste un mode de déplacement, donc un investissement. Vous devez exiger un minimum de services après vente en cas de conseils, pannes ou autres assistances. Pour ces raisons, nous vous conseillons de choisir une grande marque comme Amsterdamer ayant plusieurs années d'expérience en la matière.