Comment fabriquer un vélo électrique ?

installer-kit-assistance-electrique-sur-velo-hollandais
Zoomer

Vous aimez bien votre vélo et vous aimeriez le conserver, tout en lui offrant une seconde jeunesse.
Si c'est un vélo robuste équipé de bons freins, équipez-le d'un kit d'assistance électrique et jouez la carte du développement durable.
Si vous avez envie d'en savoir plus :
- Quel kit vélo électrique choisir ?
- Comment l'installer ?

Des questions, un conseil ?
Des questions, un conseil ?
02 85 75 60 33

Transformer un vélo classique en vélo à assistance électrique est une opération simple si vous avez des notions de base en mécanique. Les seuls outils spécifiques pour l'installation sont généralement ceux qui permettent d'extraire les manivelles ou de démonter le boîtier de pédalier, mais rassurez-vous, il s'agit d'outils peu onéreux que vous pourrez aussi utiliser pour entretenir votre vélo par la suite.

Pour électrifier votre vélo vous aurez besoin de lui ajouter cinq composants essentiels : un moteur, une batterie, un contrôleur, un capteur et une console.
Pour plus d'informations sur le rôle de chacun de ces composants nous vous invitons à lire " Comment fonctionne un vélo électrique ? "

Mon vélo est-il apte ?

1. Un système de freinage adapté

Installer un dispositif électrique sur une vieille bécane aux freins approximatifs, c’est prendre le risque de vous mettre dans l’incapacité de freiner à temps. Assurez-vous que lorsque vous roulez à 25 km/h votre système de freinage assure.

Si votre vélo est équipé d'un frein tambour ou d'un frein Shimano Roller dans la roue avant vous pouvez utiliser une roue avant avec un moteur pour frein roller Shimano. Le frein roller Shimano pourra remplacer un frein tambour Sturmey Archer ou Sram par exemple (il est équipé d'une patte qui se glisse dans la patte de la fourche prévue pour maintenir le frein).

Si votre vélo est équipé d'un frein à patins (V-Brake ou Magura) ou d'un frein à disque pas de soucis non plus.

Reste un cas particulier : le vélo équipé d'un freinage à rétropédalage. Dans ce cas vous n'aurez pas de difficulté à installer un kit avec moteur dans la roue avant, mais si vous installez un kit pour roue arrière, il vous faudra rajouter un frein à patin ou un frein à disque, ce qui peut être délicat et risqué. On rencontre ce problème notamment avec des triporteurs. Prendre dans ce cas un kit livré avec une platine pour frein patin.

2. Votre cadre est-il structurellement assez résistant ?

Un cadre en aluminium, surtout si le vélo a beaucoup roulé, pourrait par exemple présenter des risques de fêlures. Votre vélo électrifié, donc plus rapide et plus lourd, va s’abimer plus vite. Imaginez que vous passiez dans un nid de poule sur la route, la force du choc sera plus importante et les dégâts aussi.

Si votre cadre est en acier assurez vous simplement qu'il n'est pas rouillé. Contrairement à l'aluminium l'acier est résilient et ne fatigue pas.


Si vous possédez un vélo de qualité il est intéressant d'investir dans un kit électrique. Dans le cas contraire, vous gagnerez sans doute du temps et de l’argent à acheter directement un vélo à assistance électrique (VAE).

Vous souhaitez électrifier un vélo classique, un biporteur, un triporteur ou un tandem ? Découvrez nos conseils pour le choix de votre kit à assistance électrique !


  • Kit électrique pour un vélo

Si vous avez envie d'un kit électrique performant, simple à installer et qui sera compatible avec votre vélo nous vous conseillons le kit avec moteur dans la roue avant. Si vous avez des côtes raides à monter, assurez vous que le couple du moteur est compris entre 30 et 50 Nm pour une roue de 28 pouces.

Si vous voulez conserver la roue avant du vélo une autre possibilité est un kit avec un moteur pédalier. Il peut être un peu plus puissant. Mais attention : la compatibilité est incertaine car le moteur pédalier est volumineux et le bloc moteur peut venir interférer avec le cadre. De plus, la ligne de chaîne peut ne pas être bonne. Prévoyez aussi une chaîne robuste et un nouveau pignon, car le moteur pédalier est un puissant mangeur de transmission. Enfin, cette solution est plus lourde d'environ 2 kg. Vous l'aurez compris, nous ne vous conseillons pas cette solution.


  • Kit électrique pour un biporteur

La roue avant du biporteur est de petite taille et un moteur avant de 250 Watts, prévu pour une roue de 28 pouces va donc voir sa puissance démultipliée ; le kit avec le moteur dans la roue avant est donc idéal pour monter les côtes raides avec enfants et courses. Dans ce cas précis oubliez le moteur pédalier qui n'a aucun intérêt, sinon de rendre l'installation incertaine.


  • Kit électrique pour un triporteur

Pour les petits budgets et les reliefs assez plats, le moteur arrière est la solution la plus commune. Un kit avec 2 moteurs dans les roues avant, vous permettra de monter les côtes raides avec 4 enfants dans la caisse. En plus, il peut être associé à n'importe quelle boîte de vitesses.


  • Kit électrique pour un tandem

Vous êtes à deux à tirer sur la chaîne arrière, donc surtout ne monter pas un moteur pédalier, à moins d'être prêt à changer la chaîne après chaque sortie (la chaîne s'allonge en s'usant et vous allez exercer une force de traction très importante sur celle-ci avec un moteur pédalier).

Le moteur dans la roue avant (associé à une boîte Nexus, Roholff ou Nu Vinci) ou dans la roue arrière (associé à un dérailleur) sont vos deux options.

Idéalement, choisissez pour les ballades à la journée un tandem avec une boîte Nu Vinci associée à un moteur avant et pour les grandes randonnées, ou les reliefs montagneux, une boîte Rohloff associée au moteur avant.

L'installation d'un kit électrique sur votre vélo se déroule en trois étapes incontournables :

1. L'installation du moteur

Le plus simple est de remplacer la roue avant par une roue avant motorisée compatible avec votre système de freinage.
Si votre vélo était équipé d'une dynamo, il vous faudra remplacer celle-ci par une dynamo bouteille ou par un convertisseur qui transforme la tension élevée de la batterie en 6 volts, pour alimenter un phare classique.
Cela peut vous sembler curieux mais nous recommandons la dynamo bouteille : si vous tomber en panne de batterie tard le soir vous ne serez pas privé pour autant d'éclairage.

Remplacer une roue arrière par une roue avec moteur implique de remonter la transmission ou de monter un dérailleur à la place d'une boîte de vitesses. C'est assez simple si vous êtes mécanicien vélo ou si vous suivez un bon tuto Youtube.

Le moteur pédalier s'installe à la place du boîtier pédalier. S'il est compatible l'opération peut être très rapide. Si la ligne de chaîne n'est pas bonne ça peut être une vrai galère. N'oubliez pas de changer la chaîne par un modèle haut de gamme robuste et le pignon.


2. L'installation de la batterie

Sur un cadre trapèze ou diamant la batterie peut être fixée au tube diagonal par deux colliers ou à l'aide des inserts du porte-bidon.
Si vous avez un cadre mixte vous pouvez installer la batterie dans une sacoche à l'avant (vous gardez votre porte-bagage), dans une sacoche arrière (on ne se doutera pas que vous avez un vélo électrique) ou dans un porte-bagage arrière spécial qui remplace le porte-bagage existant. Cette troisième solution est un peu plus compliquée, mais rien d'insurmontable.

Si vous avez un vélo Amsterdamer, choisissez un porte-bagage avant avec la batterie fixée sous le porte-bagage. C'est la solution la plus versatile et la plus élégante si vous installez une malle en rotin sur le porte-bagage avant.

Si vous avez un biporteur ou un triporteur la batterie pourra être dans le coffre ou au dos du coffre.

Les kits électriques vendus prévoient très souvent le package correspondant à vos besoins (moteur, batterie, etc.) ainsi que des conseils personnalisés avant achat.


3. L'installation du capteur de pédalage

Il faut le plus souvent démonter le boîtier de pédalier, une fois les manivelles retirées. A ce stade, vous aurez besoin d'un extracteur de manivelles et d'une clé adaptée à votre boîtier de pédalier.
Astuce : installez le capteur du côté gauche vous évitera de démonter le carrossage de chaîne. Il faut juste penser à inverser le disque aimanté pour que le sens de rotation soit lui aussi inversé, le capteur étant normalement prévu pour être monté à droite. Si vous n'avez pas de coupelle sur le boîtier de pédalier, utilisez de la colle chaude pour fixer la partie fixe du capteur au cadre ; cela vous évitera même l'achat de la clé pour démonter le boîtier de pédalier


4. L'installation de la console

Elle se fixe sur le cintre. Installez la si possible côté gauche à proximité de la poignée pour pouvoir changer le niveau d'assistance sans lâcher le guidon. Il existe aussi des consoles en deux parties : un écran central et une commande déportée à proximité de la poignée.


5. L''installation du contrôleur électrique

C'est le chef d'orchestre du système. Il reçoit des petits signaux électriques et laisse passer un gros courant en fonction du signal reçu. A cause de ce gros courant, il chauffe et il doit pouvoir respirer. Vous pouvez l'installer dans une sacoche de selle ou dans un boîtier plastique fixé au cadre du vélo.

Avant de vous lancer sur route, testez votre kit en suspendant le vélo (attention : il est parfois nécessaire de lancer la roue motorisé à la main en même temps que vous tournez les pédales pour démarrer l'assistance ). Vérifiez l'arrêt automatique du moteur, le système de freinage et de vitesses.
Puis testez le vélo sans assistance, puis avec l'assistance au niveau le plus bas sur un parking sans trafic.
Une fois que vous avez tout contrôlé, roulez l'esprit tranquille.



FAIRE INSTALLER SON KIT ELECTRIQUE PAR UN PROFESSIONNEL

Si vous n’êtes pas mécanicien, mieux vaut vous tourner vers un professionnel.

Amsterdamer vous propose un service aller/retour de votre vélo pour l’installation de votre kit électrique par des monteurs qualifiés.

Le transport vous coûtera à peine 10 % du prix de votre kit électrique.

Pour roulez sur la voie publique, le kit doit être conforme à la réglementation Européenne EN15194.
Exigez du fabricant une attestation de conformité.

Rappel de quelques règles obligatoires en Europe pour un vélo à assistance électrique :

- vitesse maximale du moteur 25 km/h
- mise en marche du moteur conditionnée à l'action de pédalage
- puissance maximale consommée par le moteur 250 Watts

Témoignages
Donnez votre avis !
Donnez votre avis

* Champs requis